BernierTO

L’Impact prêt à en découdre à Toronto

Le Bleu-blanc-noir a l'avance dans la série.

Cette phrase, toute simple, est plus lourde de sens qu’on le soupçonne. Oui, l’Impact menait 3-0 mardi dernier. Oui, l’Impact a accordé deux buts à domicile au TFC. Mais surtout, lorsque l’Impact se rendra au BMO Field le 30 novembre prochain à 19h (RDS, TSN, FS1, Fox Deportes, 98,5fm et TSN Radio 690), il aura l’avance sur le Toronto FC dans la finale de l’Association Est.

Ce sera donc aux Reds qu’il incombera de faire le jeu pour espérer battre les visiteurs. Et ce n’est pas mince tâche cette année lorsque ces visiteurs sont bleu-blanc-noir : en 19 matchs de saison régulière et de séries éliminatoires de la Coupe MLS sur la route en 2016, l’Impact est allé chercher un résultat qui le qualifierait mercredi prochain pas moins de 13 fois.

« Si tu regardes notre saison, nous sommes passés par certaines épreuves, a rappelé le capitaine Patrice Bernier après la victoire de mardi. Nous sommes passés à travers. Ça nous a rendus plus forts. Nous avons bien fini la saison. Mentalement, nous avons retrouvé ce collectif hargneux et ce caractère qui nous rend capables de ne pas prendre de but. Nous l’avons vu aujourd’hui; nous l’avons simplement perdu pendant cinq minutes. C’est une bonne équipe de l’autre côté. Il ne faut pas l’oublier. Il faut adopter la même approche dans le prochain match et corriger ce que nous avons vu pendant ces cinq minutes. »

Comme l’a rappelé le gardien Evan Bush, tout est une question de perspective. Le TFC a grugé l’avance de trois buts de l’Impact. Et si les locaux avaient plutôt brisé une égalité de 2-2 en fin de rencontre? La perception générale du résultat serait-elle meilleure?

« Tout dépend de notre mentalité dans la semaine précédant le match, a indiqué Bush. Le premier but sera très important dans la prochaine partie. Même si le pointage total est égal au cours de la rencontre, nous avons quand même des joueurs qui peuvent changer la donne. Nous pouvons gagner un match à tout moment. Notre situation actuelle nous rend bien à l’aise. »

« On a gagné, a ajouté Bernier. Il ne faut pas regarder que le négatif. Nous avons pris deux buts. Nous savons pourquoi. Il faut rectifier ça en gardant la même mentalité. Ils doivent tout de même nous battre. Ils doivent sortir le grand jeu. Avec cette équipe, je sais que nous sommes capables de marquer un but et de mieux défendre. Nous avons bien défendu pendant 60 minutes. Nous pouvons le faire pendant 90 minutes. »

Topics: