loudoduro

Plus fort ou moins fort que le Stade olympique?

Lorsque Dominic Oduro a semé les défenseurs torontois pour faire 1-0, mardi, le Stade olympique a explosé – au figuré, évidemment, puisque nous sommes toujours ici pour écrire ces lignes.

Alors que les supporters de l’Impact ont laissé échapper leurs cris de joie, l’instrument de mesure que possédait Joey Alfieri (TSN Radio 690) sur les lignes de touche a bien fait son boulot. Les fidèles du Bleu-blanc-noir ont émis un véritable rugissement : 114 décibels. Cent. Quatorze. Un travailleur québécois ne peut pas exercer sa profession dans un milieu où le bruit continu dépasse 115 décibels.

Pour vous aider à bien saisir toute la puissance de ce son, jouons le jeu des comparaisons.

Une chambre à coucher : 30 décibels (dBA)

C’est tranquille de chez tranquille. À 30 dBA, on se calme et on s’assoupit. Une personne qui chuchote à 1,5 mètre de nous atteint le même volume.

Cela dit, on ne garantit pas que toutes les chambres à coucher n’émettent que 30 dBA après une victoire de l’Impact.

Les bureaux de l’Impact en campagne de renouvellement des abonnements : 60 dBA

Il y a toutes sortes d’avantages à devenir membre IMFC. Vous économisez énormément par rapport au prix des billets individuels, vous profitez d’un accès prioritaire aux séries de la Coupe MLS et à des événements exclusifs, et vous contribuez à la détérioration de l’ouïe des employés du Bleu-blanc-noir.

… Mais non! Un bureau qui grouille émet autant de décibels qu’une… conversation à un mètre de distance. Continuez de nous appeler.

Une personne seule qui chante fort : 75 dBA

Bref, ce gars-là émet 75 dBA. Respect.

Un avion à réaction qui décolle à 600 mètres de soi : 100 dBA

Nous saluons les employés d’aéroport qui voient le Bleu-blanc-noir s’envoler vers les plus hauts sommets, semaine après semaine.

Une sirène qui annonce une tornade : 130 dBA

La Ville de Toronto devrait songer à la faire entendre dans les environs du 30 novembre. L’Impact arrive, mesdames et messieurs, et on pourra même apercevoir le tourbillon bleu-blanc-noir au BMO Field à partir de Montréal (19h sur RDS, TSN, FS1, 98,5fm et TSN Radio 690). 130 dBA, c’est douloureux pour l’ouïe. Et pas moins de 64 fois plus bruyant que notre ami qui chante fort.

Un dindon qui se sauve en glougloutant : ??? dBA

Nous n’en avons aucune idée. Nous ne pouvons que spéculer. Une chose est sûre : la dinde ne court pas plus vite que le bon Dom Oduro.

Joyeuse Action de grâce à nos amis américains!

Sources : Article 131 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail et Directive 038: Noise Control de l’Alberta Energy Regulator.

Topics: