10infos_tfc_22nov

10 infos sur le Toronto FC

La plus grande rivalité sportive du Canada mérite la meilleure plateforme possible : la finale de l’Association Est. Le match aller de cette série entre l’Impact de Montréal et le Toronto FC a lieu le mardi 22 novembre à 20h au Stade olympique (RDS, TSN3, ESPN, ESPN Deportes, 985sports.ca et CJAD 800) et promet d’être captivant. Voici 10 éléments d’information sur le rival torontois.

Contexte du match

Les Reds n’ont rien laissé au hasard en demi-finales d’Association. Leur victoire de 7-0 au total des buts contre le New York City FC est un record des séries éliminatoires de la Coupe MLS. Vainqueur 2-0 au BMO Field, le TFC a ensuite piétiné le NYCFC au Yankee Stadium : triomphe de 5-0 sur des buts de Sebastian Giovinco – auteur d’un triplé –, Jozy Altidore et Jonathan Osorio. Toronto s’était précédemment imposé 3-1 en match de barrage contre le Philadelphia Union après une fin de saison en hauts et en bas, avec deux victoires à ses sept dernières rencontres.

Historique en séries

2007 : exclu des séries
2008 : exclu des séries
2009 : exclu des séries
2010 : exclu des séries
2011 : exclu des séries
2012 : exclu des séries
2013 : exclu des séries
2014 : exclu des séries
2015 : éliminé en match de barrage de l’Association Est contre l’Impact de Montréal

Forme du moment (saison régulière et séries de la Coupe MLS)

D-N-V-V-V-V

Entraîneur-chef

Greg Vanney (31-30-17 à la barre du Toronto FC et en carrière en MLS; 3-1-0 en séries éliminatoires de la Coupe MLS) est devenu entraîneur-chef du Toronto FC le 31 août 2014. Il occupe également le poste de directeur technique. Joueur professionnel pendant 13 saisons aux États-Unis et en France, Vanney s’est consacré à la formation de jeunes joueurs, notamment au Real Salt Lake et à Chivas USA, puis s’est joint au TFC en décembre 2013. Il y a d’abord été directeur général adjoint et directeur de l’académie avant de devenir le neuvième pilote de l’histoire de l’équipe en remplaçant Ryan Nelsen.

Meilleur buteur de la saison régulière

Sebastian Giovinco (17)

Joueurs à surveiller

1. Jozy Altidore (#17) – L’attaquant international américain est en feu depuis son retour de blessure : 13 buts et cinq mentions d’aide en 19 matchs.

2. Jonathan Osorio (#21) – Osorio est habituellement du genre altruiste, mais il trouve le fond du filet ces jours-ci : trois buts à ses quatre derniers matchs.

3. Tosaint Ricketts (#87) – Il n’amorce pas de match, mais il est décisif. Le remplaçant Ricketts pèse lourd sur la défense adverse en fin de rencontre et inscrit son petit but çà et là.

Profil d’équipe

Une séquence de huit matchs sur la route pour commencer la saison a donné au TFC la possibilité de se concentrer sur sa défense, et l’équipe continue de récolter les fruits de ce travail. Les Reds ont présenté la meilleure fiche défensive et le deuxième différentiel de l’Est au cours de cette saison régulière. Ils s’appuient sur un bloc relativement bas, un cran plus haut au BMO Field, et sur un milieu de terrain dense et apte à récupérer pour relancer le jeu rapidement – voir Johnson, Osorio, Delgado, Cooper et, surtout, Bradley. La rapidité et les espaces entre les lignes demeurent le pain et le beurre du TFC. Avec Altidore qui travaille fort dos au but pour créer des ouvertures pour un Giovinco qui en profite amplement, les combinaisons de passes par l’axe font des ravages chez les adversaires des Torontois – quoi qu’ils arrivent de mieux en mieux à exploiter les couloirs, particulièrement lorsque l’Italien dézone. Le TFC est aussi l’une des équipes qui tirent le plus au but en MLS, surtout par l’intermédiaire de Giovinco, et ces tirs viennent d’un peu partout – le TFC marque donc sa part de buts de l’extérieur de la surface de réparation. Les phases arrêtées sourient également au TFC, surtout les corners et les coups francs indirects. Depuis le début des séries, cependant, les Torontois exploitent beaucoup leurs capacités en transition – ce qui s’explique surtout par les pertes de balles coûteuses du NYCFC lorsque le TFC a pressé sa défense obstinée à construire le jeu. Défensivement, l’axe du TFC a démontré quelques failles au cours de la saison. Reste que, de manière générale, les arrières tiennent bien le coup en forçant l’adversaire à chercher des ouvertures au lieu de tirer régulièrement.

Schéma tactique

Greg Vanney a utilisé de nombreux systèmes au cours de la saison. En séries, la défense à trois est jusqu’ici incontournable. Alignement contre New York City (6 novembre) : Irwin; Zavaleta, Moor, Hagglund; Beitashour, Cooper, Bradley, Osorio, Morrow; Altidore, Giovinco.

Derniers matchs contre l’Impact

Aucune tendance nette ne s’est détachée de la série de matchs entre l’Impact et le TFC cette saison. Dans le plus récent match, le 16 octobre dernier, les Torontois sont parvenus à arracher un nul de 2-2 au Stade Saputo. Le 27 août, l’Impact a mérité sa toute première victoire au BMO Field par la marque de 1-0; Nacho Piatti avait inscrit le seul but montréalais devant une foule torontoise abasourdie, d’autant plus que l’Impact avait été réduit à 10. Le Bleu-blanc-noir a ainsi vengé sa défaite de 2-0 à domicile le 23 avril et son élimination (4-2 au total des buts) en demi-finale du Championnat canadien Amway contre le TFC plus tôt cette saison.

Blessures, absences et convocations (au 16 novembre)

Aucune

Topics: