mancosu_langue

La demi-volée de Matteo Mancosu : précision à 85 km/h

Il fallait être alerte à la 61e minute du match entre l’Impact de Montréal et les New York Red Bulls dimanche au Stade Saputo. Un clin d’œil au mauvais moment et l’action la plus spectaculaire du match était ratée. L’attaquant italien Matteo Mancosu, qui atteint le sommet de sa forme au meilleur moment, a décoché un boulet de canon voyageant à environ 85 km/h – selon les calculs d’Impact Média – avant de toucher le fond du filet des visiteurs. Impact Média s’est aujourd’hui amusé à trouver toutes sortes de choses qui vont moins vite et plus vite que le tir gagnant de Mancosu.

 

Ça traîne de la patte

Un taureau – 20 km/h

Malgré ce que le marketing d’une populaire boisson énergisante rivale à XYIENCE veut laisser croire, un taureau, ça ne court pas si vite que ça. À 20 km/h, la vitesse moyenne du bovidé n’est même pas près de menacer le radar de l’Italien.

Dominic Oduro – 30+ km/h

C’est connu, l’ailier originaire du Ghana est rapide. Son sprint dépasse les 30 km/h, ce qui lui donne souvent l’avantage sur son défenseur. Il est cependant loin de pouvoir rivaliser avec la vélocité de cette frappe. À cette vitesse, Oduro traverserait le terrain entier du Stade Saputo en 4,58 secondes.

Le métro de Montréal – 72 km/h

Meilleur moyen pour éliminer les cônes orange de Montréal, le métro de la STM réussit à chauffer le ballon, mais reste à un bon 14 km/h du missile. Prossima stazione.

Vitesse maximale du couloir de ravitaillement en F1 – 80 km/h

Excès de vitesse pour Mancosu s’il avait été dans les paddocks du Circuit Gilles-Villeneuve : la vitesse maximale des bolides en zone de ravitaillement est de 80 km/h. Arrêt obligatoire de dix secondes pour regonfler le ballon.

 

Ça y va par là

Le coup d’épaule de Piatti sur Duvall - ???

Les séries, c’est les séries. Le maestro argentin a plus d’un tour dans son sac quand il faut battre un défenseur adverse, mais celui-ci, c’est la première fois qu’il nous l’a présenté. L’arrière-droit new-yorkais s’est ramassé gros jean comme devant assez rapidement, comme vous pouvez le voir dans cette vidéo de la MLS.

Le lancer frappé de Shea Weber – 174 km/h

Chez Impact Média, on est fans des grands défenseurs portant le #6. Celui du bleu-blanc-rouge, arrivé sans trompette ni fanfare cet été à Montréal, a régulièrement démontré qu’il a un tir qui déménage : son plus rapide, au Match des étoiles 2015, dépasse les 174 km/h. Et avec tes pieds, mon Shea?

Le carton rouge à Damari – 100 km/h

En fin de match dimanche, Omer Damari a taclé violemment Calum Mallace devant le banc de l’Impact. La réaction de l’arbitre Robert Sibiga n’a laissé aucun doute sur ses intentions : tel un Lucky Luke du carton, sa main s’est dirigée vers sa poche arrière à 100 km/h. Aux douches.

Un véritable boulet de canon – 1 620 km/h

Les plus gros canons installés sur des vaisseaux français à partir du XVIIe siècle avaient une portée maximale de 3 700 mètres. D’un poids de 36 livres, les boulets voyageaient à une vitesse impressionnante de 1 620 km/h. Accrochez-vous!

La sonde Juno – 260 000 km/h

Parmi les objets les plus rapides créés par l’être humain, cette sonde spatiale de la NASA qui orbite Jupiter depuis juillet a englouti les kilomètres, 2,8 milliards pour être précis, depuis 2011. Si on ne prend que la distance séparant la Terre et Jupiter, la volée de Mancosu prendrait 585 ans et huit mois à rejoindre la géante gazeuse. Chewie, mets la gomme!