Totti Roma 2

Matchs internationaux au Stade Saputo

Impact de Montréal vs équipe nationale d’Haïti – 1er juillet 2009

Résultat final : 0-0

Il est assez rare de voir une équipe nationale affronter un club. C’est pourtant ce qui s’est bien produit au Stade Saputo le 1er juillet 2009, alors qu’Haïti a affronté l’Impact dans le cadre d’un mini-tournoi international impliquant aussi la sélection syrienne. Malgré le score vierge, les partisans haïtiens ont amené couleur et énergie dans les tribunes : « C’est la première fois de ma vie que je joue devant une foule aussi survoltée, a déclaré le défenseur de l’Impact d’origine haïtienne Elkana Mayard. Cela a été spécial de jouer ce soir. »

 

Impact de Montréal vs équipe nationale de Syrie – 8 juillet 2009

Résultat final : 2-1 (Aaboubou CSC 9’, Donatelli 66’, Brilliant 78’)

L’autre match des Montréalais dans ce tournoi, contre l’équipe nationale syrienne cette fois, a permis à la foule présente au Stade Saputo de profiter de trois buts et d’une victoire des locaux par la marque de 2 à 1. « On savait que l’équipe syrienne est une équipe qui allait très bien faire circuler le ballon et ils nous ont causé beaucoup de problèmes de cette façon, a noté l’entraîneur-chef de l’époque, Marc Dos Santos. On a par contre su réagir peu à peu durant le match et nous adapter. »

 

Impact de Montréal vs Girondins de Bordeaux – 28 juillet 2009

Résultat final : 1-2 (Saivet 37’, Donatelli 66’, Gouffran 80’)

Le troisième adversaire international de juillet 2009 en était un de prestige. Le champion français, Bordeaux, est en ville pour jouer le Trophée des champions contre Guingamp, mais aussi pour affronter le Bleu-blanc-noir, toujours en deuxième division à ce moment. Malgré la différence de qualité entre les équipes, le résultat est plus que respectable pour Montréal. « L’Impact a démontré un bon calibre de jeu ce soir, a mentionné l’entraîneur-chef d’alors des Girondins de Bordeaux, Laurent Blanc. Je pense que l’Impact aurait sa place en France en Ligue 2. Pour en être sûr, il faudrait qu’ils jouent contre des équipes françaises plus souvent. Nous avons été très bien accueillis par nos amis canadiens et on peut dire que globalement notre stage ici s’est très bien passé. »

 

Impact de Montréal vs River Plate – 4 août 2009

Résultat final : 1-1 (Fabbiani 21’, Brown 64’)

C’est le cas de le dire : en 2009, l’Impact s’est fait des amis partout sur la planète – en commençant par Santos Laguna, en quart de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Au début août, c’était au tour du club argentin River Plate de visiter la métropole québécoise. Le résultat, un match nul, augmente le relief du club. « C’était excitant de jouer contre un club argentin, a mentionné le milieu Leonardo Di Lorenzo, nommé Joueur du Match. Nous avons fait match nul après un très bon match et c’est la chose la plus importante à retenir. Nous avons démontré que nous pouvions jouer contre une équipe de n’importe quel niveau. Si nous jouons comme nous avons joué aujourd’hui lors de nos matchs de saison, nous ferons bien dans la ligue. »

 

Impact de Montréal vs Fiorentina – 23 mai 2010

Résultat final : 1-1 (Agourram 8’, Seferovic 63’)

En 2010, c’était le tour de la Viola. Le grand club italien a eu du fil à retordre contre les représentants montréalais. « Nous ne nous attendions pas à une telle agressivité ni à un match aussi physique, a admis le gardien Sébastien Frey. On a eu un petit peu de mal en première mi-temps. À la deuxième, ça a été un petit peu mieux. Ça m’a marqué, en bien. C’est bien du jeu comme ça. » De son côté, le capitaine florentin a déclaré : « On a vu toute la différence entre un club en fin de championnat, fatigué mentalement et physiquement, et un autre qui amorce le sien. » Son nom? Marco Donadel.

 

Impact de Montréal vs AC Milan – 2 juin 2010

Résultat final : 1-4 (Pato 12’, Testo 17’, Inzaghi 25’, Seedorf 58’, Ronaldinho 81’)

Quelques jours plus tard, le Stade olympique accueillait l’un des clubs les plus prestigieux d’Europe, l’AC Milan. Avec Ronaldinho, Seedorf, Inzaghi, Nesta et Pato, les Rossoneri ont donné une leçon à l’Impact, l’emportant 4-1. Mais le résultat importait peu : avec 47 861 spectateurs, Montréal a prouvé qu’elle est une ville de foot et laissé de bons souvenirs aux Milanais. « Montréal nous a accueillis en grand. C’est une belle ville de soccer et on l’a vu ce soir avec l’ambiance qu’il y avait pendant la rencontre, a déclaré l’entraîneur-chef par intérim de l’AC Milan Mauro Tassotti. Les joueurs ont joué avec beaucoup d’intensité, les deux équipes avaient beaucoup de respect l’une pour l’autre et notre saison se termine sur une excellente note. »

 

Impact de Montréal vs Olympique Lyonnais – 24 juillet 2012

Résultat final : 1-1, 2-4 après tirs aux buts (Pied 28’, Wenger 39’)

Le premier match international de l’ère MLS pour l’Impact était une confrontation contre le gagnant de la Coupe de France, l’Olympique Lyonnais de Hugo Lloris, Clément Grenier et Bafétimbi Gomis. 19 225 personnes ont établi un nouveau record d’assistance au Stade Saputo pour l’occasion. C’était également la première apparition sous le maillot bleu-blanc-noir du défenseur italien Alessandro Nesta. « Je crois qu’une des différences ce soir a été le niveau physique des joueurs. Nous sommes toujours en présaison, alors qu’ils en sont à la moitié de leur saison, a déclaré l’entraîneur-chef de l’OL Rémi Garde. J’ai par contre été surpris du niveau de jeu. Le soccer en Amérique de Nord ne cesse de progresser. » Le résultat de 1-1 en a fait foi.

 

Impact de Montréal vs AS Roma – 3 août 2016

Mercredi prochain, Totti, De Rossi, El Shaarawy et compagnie seront en ville. Ne manquez pas ce nouveau chapitre international et réservez vos places au Stade Saputo dès maintenant!

Topics: