10infos_ORL

10 infos sur Orlando City SC

L’Impact se mesurera au Orlando City SC, ce samedi à 19h30 au Camping World Stadium (RDS, TSN, 98,5fm et TSN Radio 690). Voici 10 éléments d’information en vue de ce premier match de la saison contre les Lions.

Contexte du match

Orlando City n’abordera pas ce match avec sérénité. L’entraîneur-chef Adrian Heath, après la défaite de 2-1 à Kansas City le week-end dernier, a tenu à s’excuser pour la performance de ses joueurs. Orlando a par ailleurs échappé 15 des 18 derniers points à sa portée, au fil de trois verdicts nuls et trois défaites.

Forme du moment

D-N-D-N-N-D

Entraîneur-chef

Adrian Heath (14-17-13 à la barre d’Orlando City SC et en carrière en MLS) est entraîneur-chef du club depuis le 21 février 2008, à l’époque où l’organisation était toujours située à Austin, au Texas. Milieu de terrain en Angleterre et en Espagne de 1978 à 1997, Heath est devenu joueur-entraîneur à Burnley à sa dernière saison. Après des séjours de quelques mois comme entraîneur de Sheffield United (1999) et de Coventry City (2005 et 2007), Heath s’est joint au Austin Aztex FC avant que l’équipe ne déménage à Orlando, en 2010. Dans les divisions inférieures, le jeu porté vers l’attaque d’Orlando City SC lui a valu trois championnats de saison régulière, deux championnats des séries et un quart de finale de la U.S. Open Cup.

Meilleur buteur actuel

Cyle Larin et Kevin Molino (4)

Joueurs à surveiller

1. Kaká (#10) – Même à 34 ans, le Ballon d’Or 2007 peut encore défier l’adversaire, donner le bon ballon derrière la défense et marquer.

2. Cristian Higuita (#7) – L’international colombien aide à garder le fort devant la défense. Il récupère beaucoup de ballons, et on trouve peu de déchets dans son jeu.

3. Brek Shea (#20) – Encore porté vers l’attaque, le défenseur latéral gauche d’Orlando est redoutable lorsqu’on le trouve dans l’espace.

Profil d’équipe

Orlando veut attaquer rapidement et trouver la largeur. Cette équipe marque beaucoup sur centre et compte sur quelques options dynamiques en attaque. Tout commence cependant avec un bloc bas et une défense protégée par des milieux défensifs assez statiques, qui prennent peu de risques. Nocerino, sur la gauche, s’efforce particulièrement de se replier devant Shea (parfois même derrière lui), voire de revenir dans l’axe pour l’embouteiller. Malgré tout, Orlando encaisse beaucoup sur centre, surtout provenant de la droite. Devant, Molino est actif sur la droite et s’offre aussi comme option dans l’axe, ce qui donne l’occasion à Ramos de déborder et de donner un bon centre (deux passes décisives dans ces situations). Kaká va où le ballon le trouvera et crée de nombreuses occasions pour ses partenaires. Larin est efficace dans la surface, mais il a aussi tendance à glisser vers la droite, ce qui laisse encore d’autres occasions à Molino de rentrer ou à Kaká de tenter sa chance. Les phases arrêtées posent cependant problème; tandis qu’Orlando a marqué trois fois sur phase arrêtée à ses six derniers matchs, ses adversaires lui en ont mis quatre au cours de cette même période.

Schéma tactique

Adrian Heath semble préférer les schémas à un attaquant de pointe, 4-2-3-1 ou 4-1-4-1. Alignement contre Kansas City (15 mai) : Bendik; Ramos, Mateos, Redding, Shea; Carrasco, Cerén; Molino, Kaká, Nocerino; Larin.

La saison dernière contre l’Impact

Le tout premier match entre l’Impact et Orlando, le 28 mars 2015 au Stade olympique, s’est soldé par un verdict nul de 2-2 où Kaká et Pedro Ribeiro avaient effacé en deux minutes l’avance de 2-0 des Montréalais. Leur première rencontre au Stade Saputo, le 20 juin, avait été le théâtre du premier but de Donny Toia en MLS et d’un but d’assurance de Dominic Oduro – victoire de 2-0. Puis, le 3 octobre, l’Impact aurait pu confirmer sa participation aux séries éliminatoires de la Coupe MLS, mais Orlando s’était plutôt sauvé avec une victoire de 2-1 sur son terrain. Néanmoins, les Montréalais auront fini par se qualifier pour la phase finale, contrairement aux Lions.

Blessures (au 12 mai)

M Pedro Ribeiro (chirurgie au dos)

M Darwin Cerén (entorse à la cheville)

D Seb Hines (genou – cas douteux)

Prochains matchs

Orlando City SC v Philadelphia Union (MLS, 25 mai)
New York City FC v Orlando City SC (MLS, 29 mai)
Orlando City SC v San Jose Earthquakes (MLS, 18 juin)

Topics: