Patrice Bernier vs Crew nov 2015

Il y a de la vengeance dans l’air - « Nous aurions dû remporter la série contre Columbus »

L’Impact de Montréal n’a toujours pas digéré son élimination aux mains du Columbus Crew SC lors des dernières séries éliminatoires de la Coupe MLS.

Cinq mois presque jour pour jour après le match fatidique qui a mis fin aux espoirs montréalais d’accéder à la finale de l’Association Est – en prolongation, de surcroît –, l’Impact a l’occasion de prendre sa revanche contre Columbus, ce samedi 9 avril à 16h au Stade olympique (TVA Sports, 98,5fm et TSN Radio 690).

Le gardien Evan Bush a encore sur le cœur la sortie prématurée de l’équipe lors du tournoi automnal.

« Évidemment, nous ne voulions pas nous faire éliminer des séries et nous avons senti que nous aurions dû remporter la série contre Columbus pour plusieurs raisons, mais ce n’est pas ce qui est arrivé, a rappelé Bush. C’est impossible de redresser tous ces torts lors du cinquième match de saison régulière, mais ça pourra nous permettre de passer à autre chose.

« Les deux dernières défaites nous trottent dans la tête, a indiqué le gardien américain. Columbus est une autre équipe qui est affamée et dangereuse. Ils n’ont toujours pas gagné un match. C’est une autre équipe qui passe à travers des moments difficiles, et ils sont très talentueux. Nous devrons être prêts. Nous sommes juste heureux de ne pas avoir à traverser le continent à nouveau! »

Le capitaine Patrice Bernier, de son côté, est heureux de retrouver le confort de son chez-soi après avoir parcouru plus de 14 000 kilomètres ces dernières semaines.

« On revient à domicile. On est bien ici. On a la motivation. Il n’y a rien de mieux que jouer chez soi pour se remettre sur le chemin de la victoire. On veut briser cette séquence de défaites et continuer notre belle lancée à domicile. »

L’entraîneur-chef Mauro Biello est conscient de l’enjeu de ce match, non seulement pour le club, mais aussi pour les supporters.

« Tout le monde se souvient d’avoir perdu contre eux en séries, et nous voulons rebondir de nos défaites. On sait qu’on joue contre une bonne équipe. Il faut être prêt. L’intensité doit encore augmenter. C’est le message cette semaine. »

Et rira bien qui rira le dernier.

Topics: