celebration team drogba goal

Une variété d’options à l’attaque pour IMFC

MONTRÉAL – Quel niveau peut atteindre l’attaque de l’Impact de Montréal?

Le grand Didier Drogba a enfin fait ses débuts et marqué trois buts à son premier départ, samedi dernier contre le Chicago Fire. L’autre Joueur désigné, Ignacio Piatti, est remis d’une blessure au mollet subie le 8 août contre D.C. United. Justin Mapp, qui s’était fracturé le coude en mars, a obtenu un premier départ en six mois, samedi dernier. Johan Venegas, après un stage en équipe nationale du Costa Rica la semaine dernière, rejoindra son club à Los Angeles cette semaine en prévision du match de ce samedi contre le Galaxy.

Voilà une variété d’options dont l’attaque de l’Impact a été largement privée cette saison. Piatti est convaincu du potentiel dont elle regorge.

« Maintenant, je pense que, quand reviendront Laurent Ciman, [Ambroise] Oyongo et Venegas, il y a une très, très bonne équipe, a indiqué Piatti. Il faut continuer pour entrer dans les séries. Je pense que, si on est tous ensemble, on peut gagner la MLS. »

Cet aplomb a dû satisfaire Drogba, qui avait dit au cours de sa présentation qu’il était venu ici pour gagner des trophées.

Le nouvel entraîneur-chef par intérim, Mauro Biello, travaille avec un groupe ambitieux, et il s’y plaît.

« Je me rappelle, avec Alessandro Nesta, il pensait, à chaque match, qu’il fallait gagner, s’est rappelé Biello. C’est la mentalité d’un champion. Ils sont conditionnés pour gagner. Quand on a ça partout dans une équipe, ça se transmet. Plus de joueurs nous avons avec cette mentalité et cet esprit, plus notre équipe sera capable de gagner. »

Il n’y a rien de mal à être ambitieux, mais les Montréalais savent qu’il y a du boulot à abattre. Drogba avait lui-même tiré une sonnette d’alarme samedi, soulignant que l’équipe pouvait « toujours faire mieux » après cette victoire de 4-3 qui avait replacé l’Impact tout juste au-dessus de la ligne rouge dans l’Est.

Piatti est tout aussi conscient qu’il y a « beaucoup de choses à corriger ».

« Mais on travaille aussi pour le match à Los Angeles, pour rester [compact] tous ensemble et partir en attaque vite », a souligné Piatti.

C’est d’ailleurs ainsi que l’Impact a obtenu ses meilleurs résultats sur la route – ou résultats, tout court – depuis ses débuts en MLS en 2012. Mais le travail de Drogba, samedi, a apporté une nouvelle dimension à l’attaque de l’équipe. Si l’Impact était capable de garder le ballon pour de longues périodes, la présence de Drogba a rectifié le tir sur le plan des intentions.

Par deux fois, les Montréalais ont marqué en posant le jeu, utilisant les flancs sachant que les adversaires doivent maintenant contrer tout un attaquant dans la surface de réparation. Et ils peuvent encore jouer la carte de la transition rapide : quelques secondes avant le troisième de Drogba, Justin Mapp y est allé d’un de ces slaloms dont il a le secret dans l’entrejeu du Fire.

Mais les partisans voudront aussi qu’une chimie s’installe entre les deux Joueurs désignés. Piatti est heureux du « bon rapport » établi avec Drogba jusqu’ici. Piatti et Drogba se sont échangé huit passes (quatre chacun) dans la victoire contre Chicago, dont le coup franc rapide de Piatti pour préparer le deuxième de Drogba.

« C’est la même [chose] que l’année dernière avec Marco Di Vaio, a avancé Piatti. Je lui donnais la balle, et maintenant, pour moi, c’est bon, c’est plus facile de trouver [Drogba]. Il fait tout. »

Topics: