Jack McInerney header vs Chicago Fire
Rogerio Barbosa / impactmontreal.com

Un adversaire coriace

MONTRÉAL – Le nouveau Joueur désigné de l’Impact, Ignacio Piatti, a déjà joué contre Marco Di Vaio. C’était en 2010-2011, en Serie A. Il a donc hâte de jouer avec lui.

Son souhait pourrait se concrétiser ce samedi au Stade Saputo contre le Chicago Fire : tandis que Piatti s’apprête à faire ses débuts à l’Impact, Di Vaio est guéri d’une blessure à la cheville qui l’avait empêché de jouer à Philadelphie le week-end dernier.

Les quatre buts et deux passes décisives de Di Vaio cette année n’ont rien à voir avec ses formidables statistiques de 2013 – il n’a pu commencer que 11 des 22 matchs de l’Impact. Ce samedi serait un moment bien choisi pour prendre un élan : la Ligue des champions de la CONCACAF amène l’Impact au Salvador ce mercredi pour y affronter FAS, battu 1-0 au Stade Saputo.

Di Vaio a indiqué aux médias ce jeudi que l’Impact irait au Salvador avec tous ses joueurs – à l’exception de Hassoun Camara, suspendu. La Ligue des champions est logiquement prioritaire pour les Montréalais, derniers de la MLS, qui veulent se rendre au Salvador dans de bonnes dispositions.

« On peut bien préparer le match de mercredi, a reconnu Di Vaio. On va chercher aussi à gagner devant nos partisans, comme toujours à domicile. On sait aussi que mercredi est très important. Si on arrive avec une victoire, peut-être que nous ferons bien mercredi. »

Le Fire, qui a déjà accroché l’Impact à Montréal cette saison, sera un défi intéressant pour ses hôtes. Les hommes de Frank Yallop voudront faire oublier la « choquante » raclée subie à Seattle cette semaine en US Open Cup.

« On ne sait jamais comment ça peut se passer, a admis Hassoun Camara, qui a souligné l’ardeur au travail du Fire au passage. Soit ils peuvent se démoraliser, ou ça peut les démoraliser au contraire. La seule chose à faire, c’est nous concentrer sur nous-mêmes et avoir une équipe qui va être prête à se battre jusqu’au bout pour prendre des points ici. Mais il va falloir qu’ils passent sur nous, parce qu’on sera dans le même état d’esprit. On voudra absolument gagner ce match. »

Après sept défaites de suite en MLS, les Montréalais ont de quoi vouloir se sortir la tête de l’eau.

« Dans les six ou sept derniers matchs, si nous faisons exception du match contre Toronto qui n’était pas bon, nous aurions dû obtenir des points dans tous les autres matchs, a indiqué l’entraîneur-chef Frank Klopas. Il faut se remettre sur pied de quelque façon que ce soit et obtenir un résultat qui peut nous faire sentir un peu mieux. »

Topics: