Justin Mapp
USA Today Sports

Justin Mapp vante l'apport de ses coéquipiers pour sa première passe décisive en 2014

À l’événement organisé par l’Impact pour la Semaine des maillots, le 4 mars, Justin Mapp a reçu un accueil parmi les plus chaleureux. Son début de saison 2014 pourrait inciter les partisans à l’acclamer plus fort encore.

Avec ses attaques directes vers Jair Benitez et Matt Hedges sur la droite et ses interventions défensives dans les deux moitiés de terrain, Mapp était possiblement l’homme du match pour les Montréalais dans leur défaite de 3-2, samedi dernier à Dallas.

Mais les partisans se souviendront d’abord de sa passe décisive à la 10e minute, précédée d’un drible à travers trois adversaires en six secondes et d’un centre pour Sanna Nyassi. Un jeu déroutant, mais Mapp le décrit de façon décidément terre-à-terre – il affirme n’avoir même pas remarqué l’appel de Nyassi.

GIF: Mapp étourdit la défense du FC Dallas

« Que les centres viennent de la gauche ou de la droite, c’est le travail du joueur d’attaque de bien se placer dans la surface, a souligné Mapp en entrevue téléphonique à MLSsoccer.com, ce mercredi. Sanna s’est bien placé, Felipe a bien attiré les défenseurs et Andrew [Wenger] aussi. J’ai simplement essayé d’envoyer le ballon dans une zone dangereuse, et c’est plutôt difficile de viser ses coéquipiers dans ces circonstances. Il était là, je l’ai rejoint et il a pu marquer. »

L’entraîneur-chef Frank Klopas, directeur technique du Chicago Fire au cours des 18 derniers mois du séjour de sept ans et demi de Mapp là-bas, n’en attendait pas moins de son ailier droit.

« Je le connais un peu, je connais sa personnalité et ce qu’il peut nous apporter, a précisé Mapp. Il ne m’a pas dit grand-chose d’autre que de continuer de me faire dangereux cette année, comme l’an dernier, et d’être agressif. »

En quittant son flanc gauche habituel, Mapp a pris son élan en 2013 : il a marqué un but ou fourni une passe décisive dans six des sept matchs – toutes compétitions confondues – qui ont suivi ce changement. Pas besoin de renouveau cette fois, par contre, et l’entrée en matière promet.

S’il est vrai que le gaucher profite de ses occasions de rentrer dans l’axe, la passe décisive offerte à Nyassi samedi dernier est un signe que Mapp, qui peut alimenter ses coéquipiers ou tenter lui-même sa chance avec son redoutable pied gauche, peut avoir recours à un plan B si les défenseurs lui bloquent le centre.

« Je dois utiliser mon pied droit même s’il est moins fort que mon gauche, a reconnu Mapp. Si je peux me rendre à la ligne de but et centrer ou tenter de placer le ballon dans une zone dangereuse, il me faut faire confiance à mon pied droit. Et j’ai aussi l’option de tirer du gauche. Je dois certainement faire confiance à ma jambe droite. »

Olivier Tremblay est journaliste attitré à la couverture de l'Impact pour MLSsoccer.com

Topics: