Team celebration Jeb Brovsky vs Houston Dynamo
Rogerio Barbosa / impactmontreal.com

De retour au sommet dans l'Association Est, l'Impact vise maintenant la Coupe des Supporters

Olivier Tremblay est journaliste attitré à la couverture de l'Impact de Montréal pour MLSsoccer.com

MONTRÉAL – Soudainement, l’Impact de Montréal flirte avec le sommet de la course au Supporters Shield.

Pendant des semaines, l’Impact a éprouvé certaines difficultés. L’équipe a connu une séquence de cinq matchs sans victoire et glané des points çà et là, ce qui a rendu l’avantage d’avoir des matchs en main de plus en plus abstrait.

Les deux derniers week-ends donnent cependant l’impression que l’Impact se tapissait tout simplement dans l’ombre. Non seulement les Montréalais ont-ils gagné des matchs consécutifs pour la première fois depuis le début juin, mais des résultats à l’extérieur leur ont souri. L’Impact pointe donc au deuxième rang dans la course au Supporters Shield, quatre unités derrière Real Salt Lake. Et l’avantage est passé de l’abstrait au concret.

« Salt Lake a joué trois matchs de plus que nous, a indiqué le gardien Troy Perkins lundi. La balle est dans notre camp. Si nous obtenons de bons résultats, que nous enchaînons quelques victoires et que nous continuons à bien jouer, je crois que la ligue et l’Association de l’Est sont à notre portée. »

Occuper la première position dans l’Est pour la première fois depuis le 13 juillet est un bon pas en ce sens. L’Impact, ses deux matchs en main, y passera la semaine deux points devant les New York Red Bulls, battus contre toute attente sur la pelouse de Chivas USA samedi.

Un message attendait d’ailleurs l’équipe sur le tableau du vestiaire avant leur entraînement de lundi : Une bonne équipe revient toujours.

« Avec leur qualité, ils ont eu cette faim de retourner là-haut, et il faut la garder, a souligné l’entraîneur-chef – et auteur de ce message – Marco Schällibaum. Ce ne sera pas facile ce week-end contre Philadelphie et après contre New England, mais j’ai confiance. »

Schällibaum n’a jamais douté que son équipe reviendrait au sommet. L’entraîneur suisse répète depuis des semaines à qui veut bien l’entendre que sa « grande équipe » sortira de sa léthargie et que toute équipe, de toute façon, en traverse une au cours d’une saison.

Lundi, tant les joueurs que Schällibaum lui-même ont soutenu que la performance au cours de la victoire de 5-0 contre le Houston Dynamo, samedi soir, était plus encourageante encore que le résultat. Mais tous s’entendent pour dire qu’il ne s’agissait pas d’une fin en soi.

« C’est stimulant, parce que l’avance ne te permet pas de t’asseoir sur tes lauriers, de penser à ce dont les séries auront l’air, a dit Patrice Bernier de la mince avance de l’Impact dans l’Est. Chaque match doit être joué comme une finale : si tu n’en sors pas avec un ou trois points, tu peux chuter de deux ou trois places. »

Topics: