Marco Di Vaio goal vs Houston Dynamo
Jonathan Lorentz / impactmontreal.com

L'Impact voudra rebondir avec une performance solide contre le Dynamo samedi soir

MONTRÉAL – Un match de Ligue des champions de la CONCACAF en milieu de semaine réduit déjà le temps de préparation pour le week-end. Un avion défectueux le restreint encore davantage.

Un problème de moteur sur l’appareil nolisé par l’Impact de Montréal a forcé l’équipe à passer une nuit supplémentaire à Guatemala après leur défaite de 1-0 contre Heredia, mercredi soir. L’entraînement prévu le jeudi à 18 heures a donc été annulé, ce qui fait que l’Impact (11-7-5, 38 points) n’a eu que la séance de vendredi pour se préparer en vue de son match important contre le Houston Dynamo (10-7-6, 36 points), qui pourrait dépasser l’Impact au classement dans l’Est avec une victoire ce samedi au Stade Saputo.

« Il y a eu une petite anicroche au retour, mais il faut vivre avec ces choses-là, a indiqué le défenseur Jeb Brovsky. Tu dois t’assurer de bien dormir et de bien manger. La préparation devient presque individuelle, car en équipe, il n’y a que bien peu de choses que nous pouvons faire pour que tout le monde soit prêt. Il faut être professionnel et être prêt. »

Cette séance était également la seule occasion, pour les joueurs qui avaient fait le voyage au Guatemala, de renouer avec leurs coéquipiers restés à Montréal. Patrice Bernier, Alessandro Nesta, Marco Di Vaio et Matteo Ferrari, entre autres, sont tous demeurés chez eux pour des raisons de santé et de forme physique.

Le personnel d’entraîneurs a donc préparé une séance vidéo plus détaillée qu’à l’habitude, et les leçons ainsi tirées ont ensuite été mises en pratiques sur le terrain de façon à ce que l’Impact, comme l’a formulé Brovsky, puisse « se donner un coussin au classement ».

« Nous avons fait beaucoup de travail tactique aujourd’hui, surtout sur la façon dont nous allons jouer, a souligné l’entraîneur-adjoint Mauro Biello. Les joueurs qui sont restés ont fait un travail physique et une semaine de récupération. C’est un match important. Ces joueurs-là ont déjà le rythme dans les jambes. C’est important de commencer le match de la bonne façon, surtout contre une équipe qui va bien depuis un bout de temps. »

C’est Biello lui-même qui dirigera l’équipe puisqu’une suspension de deux matchs à l’entraîneur-chef Marco Schällibaum commence ce samedi. Schällibaum ratera son quatrième match de la saison, mais les joueurs l’appuient, a précisé Brovsky, qui ne croit pas que l’absence du technicien suisse facilitera la tâche du Dynamo.

« C’est difficile, mais en même temps, ce ne l’est pas, a dit Brovsky d’un match sans Schällibaum. Tu le vois quand même toute la semaine, tu te penches sur la tactique. Nous sommes professionnels, et nous savons ce que nous devons faire ce samedi. Ça ne devrait pas changer les choses du tout au tout, mais c’est toujours bien qu’il soit sur le côté pour nous gonfler à bloc. »

Topics: