Felipe promet d'être le Felipe que tout le monde connaît en vue de la course aux séries

Olivier Tremblay est journaliste attitré à la couverture de l'Impact de Montréal pour MLSsoccer.com

MONTRÉAL – Il y a 11 mois, lorsque Felipe a atteint la cinquième place du classement 24 Under 24, le message anonyme d’un directeur technique ou entraîneur était clair : « Dans son cas, c’est maintenant une question de constance. Tu fais ce qu’il a fait la première année, tu surprends beaucoup de gens, mais ton rendement doit être constant l’année suivante. »

Bon nombre de gens, dont Felipe lui-même, jugent que sa deuxième saison en MLS n’est pas tout à fait à la hauteur de son excellente saison 2012. Sa distribution n’est pas aussi nette. Il ne provoque pas autant de fautes. Il ne joue pas autant de matchs en entier.

Et pourtant, d’un point de vue statistique, Felipe a de l’avance par rapport au même point en 2012 : après 21 matchs la saison dernière, il avait marqué trois buts et fourni cinq passes décisives. Après son but candidat au but de la semaine le week-end dernier à Chicago, il a quatre buts et cinq mentions d’aide.

« [Marquer] était important, car après une longue période où je n’ai pas bien joué, où j’ai connu bien des hauts et des bas, c’était bon de revenir, a indiqué Felipe, mercredi. Et je crois que si je peux redevenir le Felipe que tout le monde connaît, ce sera une bonne chose pour l’équipe en vue d’une place en éliminatoires. Je sais que ça ne passe pas que par moi, mais je crois que si je recommence à bien jouer, je peux grandement aider l’équipe à atteindre les éliminatoires. »

Si Felipe admet s’être attendu, avec raison, à ce que sa deuxième saison en MLS soit plus difficile que la première, des problèmes de santé lui ont tout de même mis des bâtons dans les roues. Après une chirurgie pour une hernie au cours de l’entre-saison et des calculs rénaux en mai, la prise de médicaments et la récupération au milieu d’un horaire chargé se sont avérées complexes. « Mais ça se passe beaucoup dans la tête », précise Felipe, qui croit que les bonnes performances ne viennent qu’avec une bonne attitude.

« Même à 22 ans, j’ai beaucoup d’expérience et j’ai joué beaucoup de matchs, a souligné Felipe. Mais je suis encore jeune, et je dois apprendre, travailler et m’améliorer. Je sais que je peux faire mieux que l’an dernier. Je sais ce que je peux démontrer dans cette ligue, et je veux rester dans cette ligue. Je vais travailler chaque jour pour être meilleur et montrer à tout le monde, ainsi qu’à moi-même, que nous sommes une bonne équipe et que je peux être un grand nom dans cette ligue. »

Topics: