Paolo DelPiccolo
MLSsoccer.com

Paolo DelPiccolo heureux d'intégrer l'équipe et d'élargir sa zone de confort

MONTRÉAL – Pour Paolo DelPiccolo, obtenir un contrat a été un soulagement multiple.

Lorsqu’il s’est joint à l’Impact, au début de juin, DelPiccolo a retrouvé les incertitudes propres à un essai pour la deuxième fois en une demi-année, après qu’il ait réussi à convaincre les dirigeants de l’Eintracht Frankfurt de lui offrir un contrat en janvier.

DelPiccolo a reproduit ce tour de force avec l’Impact, qui l’a embauché vendredi dernier. Et non seulement peut-il maintenant dormir en sachant ce que demain lui réserve sur le plan professionnel, mais il peut enfin s’attarder à améliorer ses qualités plutôt que simplement les étaler devant un employeur potentiel.

« Quand tu es en essai, tu prends moins de risques, a indiqué DelPiccolo en entrevue à MLSsoccer.com plus tôt cette semaine. Tu joues dans ta zone de confort, tu veux montrer ce que tu sais faire. Quand tu essaies de t’améliorer comme joueur, tu prendras peut-être davantage de risques en tentant d’élargir ta zone de confort et de devenir meilleur.

« En essai, tu joues peut-être à deux touches, mais tu essaies de jouer à une touche quand c’est terminé. Et si ça ne fonctionne pas, peut-être que ça fonctionnera la fois suivante. »

LIRE : DelPiccolo s'entend avec l'Impact

Après un mois avec l’équipe qui l’a repêché au 27e rang du MLS SuperDraft 2013, DelPiccolo juge que l’Impact et lui iront très bien ensemble, et l’entraîneur-chef Marco Schällibaum semble partager son opinion. DelPiccolo, un gaucher dans une mer de droitiers à l’Impact, a convaincu Schällibaum de sa volonté à travailler dur.

 « C’est un bon joueur tactique et technique. Il est jeune, et il faut toujours apprendre dans la vie. Les jeunes qui sont ici depuis le début ont progressé, et c’est ce que je demande à Paolo aussi, de progresser tous les jours, a mentionné Schällibaum la semaine dernière. Il a envie de travailler avec nous, de progresser. Il faut donner du temps à un jeune. Pas trop, mais il faut prendre le temps. »

Topics: