Andrés Romero vs Toronto FC
François Mellet / impactmontreal.com

Malgré les blessures, l'Impact a plusieurs options sur les ailes

MONTRÉAL – En 2012, il était délicat pour l’Impact de gérer les blessures aux joueurs de couloir. En 2013, il semble y avoir un petit côté positif à trouver à chaque blessure.

C’est donc dire que s’il est vrai que des blessures au bas du corps risquent d’écarter Justin Mapp et Sanna Nyassi du match de ce samedi contre les Colorado Rapids au Stade Saputo, Andrés Romero et Andrea Pisanu apporteront tout de même une certaine quiétude aux entraîneurs montréalais puisqu’ils ont eux-mêmes surmonté des blessures ces dernières semaines.

La saison dernière, la profondeur sur les côtés était un problème. L’Impact y a remédié dans l’entre-saison en recrutant notamment les Romero, Pisanu et Blake Smith. Les pépins physiques des uns ont donné aux autres une occasion de mettre en valeur, et pour l’entraîneur-adjoint Mauro Biello, les déceptions ont été rares.

« On voit des joueurs sur les côtés qui ne jouent pas puis qui, lorsqu’on les appelle pour jouer, font leur travail, a souligné Biello. Actuellement, sur les côtés, quand tu regardes la profondeur que nous avons avec Justin, Sanna, Romero et même Blake, qui a bien fait quand il est rentré, ça nous donne beaucoup d’options.

« Ça nous dit que ce sont des professionnels qui se préparent, qui travaillent et qui sont prêts quand ils obtiennent leur chance. Andrea est sorti, puis il est revenu et a connu un excellent match. Romero a été à l’écart, est rentré et a connu un excellent match. »

Contre Houston mercredi dernier, c’est Romero qui, pour 25 minutes, a remplacé Pisanu – c’était le premier départ de l’Italien depuis le 27 avril. Les deux joueurs s’entraînent normalement et pourraient commencer le match de samedi.

L’attaquant argentin reconnaît qu’il est désolant de voir des coéquipiers entrer à l’infirmerie alors que d’autres en sortent à peine. Mais cette situation permet aussi de constater qu’en 2013, l’Impact a assez bien travaillé sur ses options dans les couloirs que chacune d’entre elles apporte une saveur particulière au collectif.

« La variété de nos options est intéressante, a affirmé Romero en entrevue à MLSsoccer.com. Chaque joueur apporte quelque chose de différent. Si nous avons besoin de vitesse sur un côté, nous pouvons y aligner Sanna. Si nous avons besoin de quelqu’un qui cherche le but, nous pouvons demander à Pisanu. En vérité, nous avons des options pour chaque situation. »

Topics: