L'Impact se dit mieux préparé pour le match contre KC cette fois-ci

Avec le recul, la visite précédente de l’Impact à Kansas City a probablement fait plus de bien que de mal à long terme.

Le 30 mars dernier, les Montréalais ont fait leur entrée au Sporting Park à la suite d’une récolte parfaite de 12 points. Mais la défaite de 2-0 a été brutale, totale, voire suffocante. Durant toute la première mi-temps, le défenseur latéral droit Chance Myers a semblé stationné devant la tribune de presse du stade, qui est à peu près alignée avec l’orée de la surface de réparation défendue par l’Impact.

Deux mois plus tard, l’Impact semble mieux équipé pour remédier aux situations que lui avaient alors imposées les hommes de Peter Vermes (Samedi, 20h30 HE, en direct sur MLS Live). Les nouveaux champions canadiens sont par deux fois revenus de l’arrière pour mettre la main sur la Coupe des Voyageurs cette semaine, et s’il est vrai qu’aucune équipe ne souhaite accorder de but en entrant sur le terrain, l’Impact est maintenant plus apte à résister à la pression.

LIRE : Avant-match - Sporting KC vs Impact de Montréal


Le milieu de terrain Graham Zusi est avec l'équipe nationale américaine et ratera le match de samedi contre l'Impact. (Getty Images)

« Dans la défaite, tu apprends et tu grandis, a indiqué l’entraîneur-adjoint Mauro Biello en entrevue téléphonique. Je pense que nous avons bien rebondi après cette défaite. Nous devons continuer à grandir comme club et comme équipe. C’est dans ces moments qu’il faut apprendre de ses erreurs. »

Malgré les nombreux absents du côté de Kansas City – notamment Graham Zusi, dont le but d’assurance en mars était l’apogée d’une magistrale performance individuelle –, Biello croit que les leçons ainsi apprises demeureront pertinentes ce samedi.

« Nous nous attendons au même genre de match, a admis Biello. Ils ont un bon système dans lequel n’importe quel joueur peut s’intégrer. Ils suivent leur philosophie et leur style de très près. C’est sûr qu’un joueur comme Zusi qui a de grandes qualités peut changer un match, mais nous nous préparons à affronter une équipe avec les mêmes intentions, peu importe les joueurs. »

LIRE : Hassoun Camara fier de rapporter le Championnat canadien à Montréal

En ce qui a trait au XI partant de son équipe, Biello indique que de nombreux facteurs, dont les quelque 6 000 kilomètres parcourus au cours de la semaine, compliquent la prise de décision. Mais par-dessus tout, le personnel technique insistera sur la maîtrise des émotions vécues lors de la finale de mercredi.

« Notre équipe connaît du succès et elle est en confiance, a rappelé Biello. Nous devons continuer dans cette veine tout en ajustant quelques petites choses pour nous donner un petit avantage. »

Topics: