Fernando Monge fera-t-il sa place dans l'effectif?

Le joueur repêché a trouvé un peu de son esprit universitaire avec l'Impact

Fernando Monge

Photo Credit: 
impactmontreal.com / Arturo Velazquez

MONTRÉAL - Il n'y a pas d'Université de Californie à Montréal, mais mis à part la température, Fernando Monge se sent presque chez lui.

Ayant eu déjà eu à déménager de sa ville natale de Seattle, Washington au campus de UCLA en 2008, Monge, qui a étudié en Économie avant de se tourner vers les Sciences Politiques, a dû de nouveau changer de ville pour des raisons de soccer la semaine dernière après avoir été sélectionné au 18e rang du SuperDraft 2013 de la MLS par Montréal. Heureusement, il a trouvé un peu de son esprit universitaire avec l'Impact.

Visitez la section Camp d'entraînement 2013

« Une fois que j'appris que Montréal m'avait choisi au repêchage, une fois que je suis arrivé ici et que j'ai appris qui était l'entraîneur-chef et la philosophie de l'équipe, j'ai vraiment senti que c'était une suite de ce que j'avais appris à UCLA, mais à un niveau plus élevé, Monge a dit à MLSsoccer.com mercredi. Il s'agit de garder le ballon en mouvement, de s'aider. »

Le directeur sportif Nick De Santis n'a pas caché qu'il était à la recherche d'un profil spécifique de joueur et le travail de l'entraîneur-chef de UCLA Jorge Salcedo avec Monge durant ses années cruciales de développement ont eu une grande influence dans son choix.

Le milieu de terrain a été dominant sous le style de jeu de Salcedo, misant davantage sur la technique que le physique. Ceci a permis à Monge et à ses coéquipiers à se rendre la demi-finale nationale de 2011, au cours de laquelle ils ont souffert une défaite crève-coeur en tirs de pénalités contre les éventuels champions, l'Université de la Caroline du Nord.

Les responsabilités de Monge ont augmenté en 2012, alors qu'il a débuté tous les 19 matchs de l'Association Pacific-12 incluant la défaite surprise de UCLA face à San Diego lors de deuxième ronde du Championnat NCAA. Encore une fois, Monge a misé sur la possession du ballon au sol et les passes rapides.

« Montréal m'a dit qu'ils m'avaient vu joué toute l'année et avaient vu ma façon de jouer à UCLA, a dit Monge. Ils voient que je peux bien cadrer ici. »

Ce qu'ils ont pu vu voir, en fait, est un joueur qui a développé un intérêt si grand pour le ballon rond qu'il ne pouvait même plus s'en passer alors que son avenir se décidait.

« J'étais entrain de jouer pendant le repêchage, a dit Monge avec le sourire. Je voulais juste aller jouer un peu. Je ne pouvais plus me contenir! Je voulais aller jouer et faire ce que j'aime: avoir du plaisir avec le soccer. »

Read this article in