Perkins - Des débuts modestes

Le gardien de l’Impact a eu une carrière mouvementée


Troy a répondu aux questions des fans

Au tout début de sa carrière, l’ancien gardien par excellence de la MLS occupait deux emplois.

« J’étais le troisième gardien lorsque je me suis joint à D.C. United en 2004, a raconté Perkins à Impact Média. Je me suis entendu sur un contrat de développement qui valait alors des « peanuts ». Il n’y avait pas d’assurance maladie et j’habitais en plein cœur de Washington sur une paie de 850$ par mois avant les taxes. J’ai donc commencé à travailler dans un magasin d’équipement sportif, aux environs de 30 heures par semaine. L’année suivante, un de mes amis m’a aidé à faire du temps partiel dans une compagnie de crédit immobilier. J’ai rapidement grimpé les échelons de la compagnie et je travaillais 50 heures par semaine durant la saison morte. Durant la saison, j’étais en mesure de fournir 30 à 40 heures par semaine. Ils m’ont même prêté un portable et un téléphone pour que je puisse travailler à partie de ma chambre d’hôtel sur la route. »

À LIRE: Perkins - Beaucoup à prouver en 2013

En 2006, Perkins a connu une saison remarquable avec D.C. United au cours de laquelle il a remporté 15 matches avant d’être choisi Gardien par excellence de l’année dans la MLS. Il a ensuite gagné 16 matchs en 2007 et a fait plusieurs apparitions avec l’équipe nationale des États-Unis. Il était alors au plus haut point de sa carrière.

Après trois saisons avec Valerenga, dans la première division norvégienne, Perkins a fait un retour dans la MLS en 2010, peinant cette fois à accumuler les victoires. Lors de ses trois dernières saisons, la meilleure performance de Perkins a été de neuf victoires en 2011 lors de la saison inaugurale des Portland Timbers. Bien que ce résultat soit en partie en raison son passage avec l’équipe d’expansion, Perkins a indiqué à Impact Média la semaine dernière qu’il a beaucoup à prouver en 2013.

Dans une carrière qui a connu des hauts et des bas, Perkins a connu des débuts modestes et sait très bien ce qu’il doit faire pour revenir au sommet. Suite à un excellent rendement avec l’Impact de Montréal lors de la deuxième moitié de saison 2012, Perkins est dans une position parfaite pour remonter la pente et reprendre sa place au sein des meilleurs gardiens de la MLS.

Read this article in