L’Impact rencontre des candidats pour le poste d'entraîneur-chef

Le processus va bon train

Team training Florence

Photo Credit: 
Joey Strizzi / impactmontreal.com

Quelques heures après le départ de Jesse Marsch, l’Impact de Montréal s’est mis au travail pour trouver son nouvel entraîneur-chef en vue de l’An 2 en MLS.

Bien que l’organisation soit demeurée plutôt muette à ce sujet ces dernières semaines, le processus va bon train.

Après avoir épluché attentivement 28 curriculum vitae d’entraîneurs provenant d’un peu partout à travers le monde, cinq candidats ont eu la chance de rencontrer le personnel technique du club une deuxième fois.

La situation est donc bien en mains, mais l’état-major veut prendre tout le temps nécessaire pour faire le bon choix.

Désirant un entraîneur qui cadrera avec la philosophie de l’organisation, il sera donc essentiel qu’il accepte de travailler au quotidien avec les autres membres du personnel technique du club, de la première équipe et de l’Académie, mais aussi qu’une chimie naturelle se forme avec ce groupe. Le nouvel entraîneur-chef de l’équipe devra également parler français et anglais.

À la même période l’an dernier, le président Joey Saputo promettait un Joueur Désigné aux supporters, mais les conditions devaient être les bonnes. Quelques mois plus tard, l’attaquant Marco Di Vaio posait pied à Montréal.

À quelques jours de la nouvelle année, les supporters doivent être patients et garder confiance envers l’organisation, qui a toujours agi pour le bien du club et pour faire avancer le soccer au Québec.

 

 

Read this article in