Impact de Montréal - 1993


Appuyez le bouton 'Playlist' pour naviguer à travers les vidéos

À VOIR : Photos et articles de la saison 1993


Joey Saputo

Le 10 décembre 1992, la nouvelle se répand dans les médias. Le Groupe Saputo acquiert une concession dans la APSL. Montréal deviendra la seconde ville canadienne du circuit après Vancouver.

Le 2 février 1993, lors d’une conférence de presse à l’hôtel Château Vaudreuil Sheraton, les Saputo, détenteurs d’une concession dans l’American Professional Soccer League (APSL), dévoilent le nom du club (Impact), ses couleurs (bleu, blanc, noir) et l’identité du premier entraîneur-chef : Eddie Firmani

Firmani avait dirigé le Manic dans la défunte NASL, lors des saisons 1981 et 1982. « Si j’ai accepté de diriger l’Impact, c’est d’abord à cause de la famille Saputo et parce que je considère Montréal comme ma seconde patrie », explique celui qu’on surnomme The One and Only.


L'entraîneur-chef Eddie Fermani

Le directeur général de l’Impact sera Pino Asaro qui occupait les mêmes fonctions avec le défunt FC Supra.

Il est prévu que les joueurs du FC Supra formeront l’ossature de la première cuvée de l’Impact. Cependant, ces joueurs doivent attendre que l’Association canadienne de soccer prenne une décision sur leur statut contractuel, alors que la Ligue canadienne de soccer a cessé ses opérations et a été remplacée par la Ligue canadienne nationale de soccer, une entité semi-professionnelle. « On a tous hâte d’être branchés », commente à l’époque le défenseur Patrick Diotte.

Eddie Firmani choisit Pierre Mindru et Paolo Ferrante comme entraîneurs-adjoints.

Finalement libérés de leur lien contractuel avec le FC Supra à la fin du mois de mars, les gardiens Pat Harrington et Djamel Laarabi, les défenseurs Patrick Diotte, André Belotte et Pierre-Richard Thomas, les milieux de terrain Marco Rizi, Abdel Sarhane, Rudy Doliscat et Otmane Ibrir, ainsi que l’attaquant Cameron Walker s’engagent avec l’Impact avant le début du calendrier régulier. 

Le club montréalais accorde aussi des contrats à des joueurs locaux comme le milieu Abdel Bahri et l’attaquant Robbie Gasparini.


Rudy Doliscat

Le camp d’entraînement se déroule dans la région de Florence, en Italie, pendant une quinzaine de jours, avant de se poursuivre à Montréal. « Ce camp a été une sérieuse partie de plaisir plutôt qu’une corvée, a raconté Rudy Doliscat. Et puis, on a mangé comme des rois! »

L’Impact s’entend avec deux joueurs étrangers, à savoir l’Italien Nicola Zanone et le Français Patrice Ferri, dont la feuille de route comprend 199 matchs en Ligue 1 en France, entre autres avec l’Olympique Lyonnais, et une soixantaine de matchs en Ligue 2. « Après plus de dix saisons en première division, j’avais envie de vivre une expérience différente », explique Ferri.

Trois joueurs canadiens sont aussi embauchés par l’Impact. L’attaquant Lloyd Barker, le milieu Nick Dasovic et le défenseur central Jason deVos, qui connaîtront ensuite de longues carrières dans le soccer professionnel. 

Le tout premier match de l’Impact se déroule le 14 mai à Los Angeles contre une autre équipe d’expansion, la Salsa de Los Angeles. L’honneur d’avoir marqué le premier but de l’histoire de l’Impact revient à Dino Lopez. Le Salsa l’emporte finalement en fusillade.

Tout juste 24 heures plus tard, l’Impact est blanchi par les Foxes du Colorado, champions en titre de l’APSL.

Au premier match local de son histoire, le 21 mai, l’Impact signe une victoire contre les Rowdies de Tampa Bay, un premier gain historique obtenu grâce à un doublé de l’attaquant italien Nicola Zanone, devant une foule de 5 380 spectateurs au Complexe sportif Claude-Robillard.

À la fin du mois de mai, l’Impact s’entend avec John Limniatis, joueur montréalais d’origine grecque qui a passé trois des quatre saisons précédentes dans le championnat de première division en Grèce avec le Aris Salonika. « Le nom de John avait été placé au sommet de notre liste de priorités dès la fondation de l’Impact », raconte le directeur général Pino Asaro.

L’Impact connaît alors une séquence étrange. Trois revers consécutifs par blanchissage sont suivis par sept gains d’affilée, un record victorieux, égalé à quatre reprises par la suite, mais qui tient toujours 20 ans plus tard.

L’Impact envoie le premier buteur de son histoire (Lopez) à Toronto en échange de l’attaquant Grant Needham, qui rapporte des dividendes immédiats en marquant un but à chacun de ses cinq premiers matchs.


Nicola Zanone

Puis, au tout début de juillet, l’Impact ajoute un trio à son effectif en faisant signer des contrats à l’attaquant nigérian Folorunso Okenla, à l’attaquant montréalais Arthur Calixte et au milieu de terrain américain Warren Dupont.

À partir de la mi-juillet, l’Impact doit se débrouiller sans Limniatis et Dasovic, tous deux rappelés en équipe nationale canadienne, d’abord pour le tournoi de la Gold Cup et ensuite pour une série aller-retour contre l’Australie, déterminante pour une place en phase finale de la Coupe du monde de la FIFA de 1994 aux États-Unis. Leur absence, combinée à celle survenue un peu plus tard de l’attaquant Grant Needham, se fait rapidement sentir. 

La belle séquence victorieuse de sept gains consécutifs avait permis tous les espoirs en vue d’une participation aux séries éliminatoires, mais elle s’arrête brusquement. 

Contre toute attente, à la mi-juillet, l’Impact s’incline à domicile face aux Strikers de Fort Lauderdale qui s’étaient pourtant amenés à Montréal en ayant subi la défaite à leurs six matchs précédents.

L’Impact perd alors définitivement la clé du succès. Le calendrier de l’équipe montréalaise, alors installée au quatrième rang du classement, est difficile. Sept des dix derniers matchs de la saison opposent l’Impact au trio de tête de la APSL, formé des 86ers de Vancouver, des Foxes du Colorado et du Salsa de Los Angeles.


Patrice Ferri

Le résultat est prévisible. L’Impact encaisse sept revers à ses dix derniers matchs et conclut sa saison inaugurale dans la cave du classement de l’APSL, alors que les 86ers de Vancouver sont sacrés champions du calendrier régulier.

Néanmoins, des jours meilleurs sont à prévoir. Le soutien populaire a permis de conserver une moyenne d’environ 4 500 spectateurs par match et un bon noyau de joueurs est en place pour établir des bases solides en vue de la seconde saison. Le président Joey Saputo souhaite voir « un Impact plus explosif »… particulièrement à l’attaque.

Étonnamment, il est question, dès cette saison d’expansion, de voir Montréal prendre sa place au sein d’un championnat de soccer nord-américain de première division qui sera mis en place à la suite de la tenue de la Coupe du monde aux États-Unis. Bill Sage, commissaire de l’APSL, se voit confier le mandat d’établir les fondations de cette nouvelle ligue par Alan Rothenberg, président de la Fédération de soccer des États-Unis.

Advenant une telle éventualité, le budget annuel de l’Impact passerait de 850 000$ à plus de deux millions. « Ça ne me fait pas peur », lance Joey Saputo.  

Cette initiative incite également le président de l’Impact à y aller de la déclaration suivante en août 1993 : « Je suis convaincu que nous sommes embarqués dans un projet qui conduira à une véritable renaissance du soccer en Amérique du Nord.» 

On connaît la suite…   

Trophée Giuseppe-Saputo : Patrice Ferri

À VOIR : Photos et articles de la saison 1993


Effectif 1993

Rangée du HAUT (gauche à droite)    
Nom # Pos Date de naissance Saisons Minutes Club précédent
Limniatis, John 8 D 24/06/67 93-98, 00-01 13 976 Panetolikos (GRE)
Doliscat, Rudy 2 D 16/11/67 93-96, 1998 5 178 FC Supra
Sarhane, Mustafa 23 A/F 01/09/69 1993 0 FC Supra
Needham, Grant 9 A/F 14/07/70 93-98 5 814 Toronto Blizzard
Laarabi, Djamel 22 G 05/05/61 1993 0 FC Supra
Harrington, Pat 1 G 17/04/65 1993-1994 3 919 FC Supra
Mindru, Christian 29 G N.D./N.A. 1993 0 N.D./N.A
de Vos, Jason 16 D 02/01/74 1993-1994,1996 4 736 London Laser
Dasovic, Nick 7 M 05/12/68 1993-1994 3 243 North York Rockets
Rizi, Marco 6 M/D 15/09/68 1993-1994, 1996 3 057 FC Supra
Barker, Lloyd 11 A/D 12/12/70 93-97, 01-04 13 707 Harbour View (JAM)
Dupont, Warren 5 M N.D./N.A. 1993 640 FC Supra
             
Rangée du milieu (gauche à droite)    
Nom # Pos Date de naissance Saisons Minutes Club précédent
Licursi, Tony Statisticien  
Belotte, André 20 D 02/06/71 1993,1995 0 FC Supra
De Santis, Nick 4 M 11/09/67 93-98, 00-03 18 303 FC Supra
Biello, Mauro 21 A/F 08/08/72 93-98, 00-09 25 288 FC Supra
Millien, Francis Développement des jeunes joueurs  
Ferrante, Paolo Entraîneur-adjoint  
Firmani, Eddie Entraîneur-chef      
Mindru, Pierre Entraîneur-adjoint      
Banfi, Stéphane Agent d'information      
Okenla, Folorunso 18 F N.D./N.A. 1993 267 N.D./N.A.
Diotte, Patrick 12 D 13/11/67 93-98, 00-01 16 031 FC Supra
Calixte, Arthur 13 F   1993 321  
Moretto, Mike Gérant d'équipement      
             
Rangée du bas (gauche à droite)  
Nom # Pos Date de naissance Saisons Minutes Club précédent
Perez, Diana Physiothérapeute en chef      
Sahrane, Abdel 19 M 30/11/62 1993-1995 3 062 FC Supra
Zanone, Nicola 10 F 22/06/56 1993 1 477 Modena (ITA)
Asaro, Pino Directeur général      
Saputo, Lino jr. Vice-président      
Lisio, Camillo Président du conseil      
Saputo, Joey Président      
Ferri, Patrice 3 D 19/07/63 1993-1994 3 560 Lyon (FRA)
Thomas, Pierre-Richard 17 M 20/03/66 1993 537 FC Supra
Gasparini, Robbie 15 F 03/02/72 1993 43 Canada U-19
Giannakakis, Tina Physiothérapeute adjointe    

Classement APSL, 1993

Avant la saison, Ft. Lauderdale et Los Angeles se sont ajoutés. Vancouver, Toronto et Montréal se sont également joints en provenance de la CSL.

Équipe PJ V D VR VP VF DR DP DF BP BC +/- PTS
Vancouver 86ers 24 15 9 11 2 2 8 0 1 43 35 8 126
Colorado Foxes 24 15 9 12 0 3 6 3 0 40 34 6 121
Tampa Bay Rowdies 24 12 12 10 2 0 10 1 1 53 47 6 118
Los Angeles Salsa 24 12 12 8 1 3 9 0 3 41 37 4 109
Toronto Blizzard 24 10 14 8 2 0 11 1 2 35 41 -6 97
Ft Lauderdale Strikers 24 9 15 8 0 1 11 1 3 39 52 -13 94
Impact de Montréal 24 11 13 9 0 2 11 1 1 28 33 -5 90

6 points pour une victoire en temps réglementaire (VR)
6 points pour une victoire en prolongation (VP)
4 points  pour une victoire en fusillade (VF)
2 points pour une défaite en fusillade (DF)
0 points pour une défaite en temps réglementaire (DR)
0 points pour une défaite en prolongation (DP)
1 point pour chaque but marqué en temps réglementaire jusqu'à un maximum de 3 par match

Séries

DEMI FINALES
Los Angeles a battu Vancouver 2-2 (Tirs de pénalité)
Colorado a battu Tampa Bay, 1-0

FINALE
Colorado a battu Los Angeles, 3-1 (Prolongation)

Après la saison, Tampa Bay se dissout.