USA Today

Face à face : Troy Perkins vs Nick Rimando

L’Impact de Montréal et le Real Salt Lake – deux équipes avec un effectif bien différent – présentent un dénominateur commun : d’excellents gardiens de but.

Perkins vole Wondo

Les deux gardiens figurent présentement dans le top 10 dans la plupart des catégories de statistiques.

En 10 matchs avec le RSL, Nick Rimando a réussi 35 arrêts (troisième dans la MLS) sur 43 tirs, bon pour une moyenne de buts alloués de 0,80 (troisième) et un pourcentage d’arrêt de 81% (premier dans la MLS).

LIRE : Schällibaum explique la rotation de son effectif avec calendrier chargé

Le gardien international américain – avec six sélections – a remporté deux titres de la Coupe MLS (en 2004 avec D.C. United et en 2009 avec Real Salt Lake) a participé au Match des étoiles de la MLS en 2010 et 2011.

Rimando, tout comme son prochain adversaire, Troy Perkins, a trois blanchissages à sa fiche, bon pour le quatrième rang.

Rimando sauve les meubles pour RSL

Perkins a quant à lui retrouvé le chemin du succès avec l’Impact l’an dernier, lui qui est présentement à égalité au troisième rang de la MLS avec cinq victoires, troisième avec un pourcentage d’arrêt de 78%, sixième avec 32 arrêts et huitième avec une moyenne de buts alloués de 1,00.

Le joueur natif de Springfield, en Ohio, a obtenu sept sélections avec l’équipe nationale américaine, une autre similarité. Perkins a toutefois disputé la moitié des matchs de Rimando (329 contre 168), ayant disputé trois saisons en première division norvégienne, où il a remporté la Coupe de Norvège.

Avec ces deux joueurs devant le filet, le match de samedi à 14h pourrait bien engendrer quelques nominations pour le titre d’Arrêt de la semaine en MLS.

Topics: