Rogerio Barbosa / impactmontreal.com

Marco Di Vaio : « Je dois chercher à faire mon travail et à marquer »

MONTRÉAL – Une élimination prématurée des séries face au Houston Dynamo. Une suspension de trois matchs. Depuis cinq mois, Marco Di Vaio ne joue plus, et ça le ronge.

Ce samedi, enfin, Di Vaio – de même que son coaccusé à Houston, Andres Romero – sera à la disposition des entraîneurs de l’Impact à Philadelphie contre l’Union, une équipe contre laquelle Di Vaio a marqué quatre buts en autant de matchs.

Après la saison de 20 buts de Di Vaio, la fiche de l’Impact (0-3) en ce début de saison donne presque l’impression que sa suspension était plus longue qu’elle ne l’était en réalité. Mais après l’entraînement à huis clos de l’Impact, ce jeudi, l’attaquant italien a prôné la patience.

« J’ai lu que tout le monde attend mon retour et celui de Romero, s’attend à ce qu’on fasse des points, a indiqué Di Vaio. Pour moi, ce n’est pas comme ça. Deux joueurs ne vont pas changer les choses. Nous avons travaillé beaucoup, vraiment bien, et l’équipe a fait de bons matchs – moins contre les derniers [adversaires, Seattle], mais pour moi, ce n’est pas [une question] d’un joueur ou deux joueurs. »

Calme comme toujours, Di Vaio a dit ne sentir aucune pression supplémentaire de devoir marquer. Il a plutôt laissé entendre que son travail devrait être jugé moins en fonction des (impressionnantes) statistiques et davantage en fonction du processus.

« C’est la même chose, a avancé Di Vaio. L’année dernière, nous avons gagné les deux premiers matchs. Je n’ai pas marqué. C’est la même chose. Je dois chercher à faire mon travail et à marquer. Je ne sais pas combien, mais de chercher à marquer et d’être dangereux comme l’a bien fait Andrew [Wenger] pendant les matchs qu’il a joués. »

Ce qui ne peut qu’aider les Montréalais à surmonter les revers subis en mars. Mais l’entraîneur-chef Frank Klopas croit que, plus que les buts, c’est l’attitude – déjà encourageante, selon lui – des joueurs qui permet de surmonter les revers.

Et si un congé forcé de cinq mois prouve quoi que ce soit, c’est bien l’attitude d’un joueur.

« Je crois que, si vous le lui demandiez, il vous dirait que les buts ne lui importent que s’il aide l’équipe à gagner, a souligné Klopas plus tôt cette semaine. Mais il ne fait aucun doute que c’est un joueur de qualité qui apportera beaucoup au groupe. C’est bon de le retrouver en raison de sa mentalité, de son travail – vous pouvez voir à l’entraînement combien c’est un gars compétitif qui ne veut jamais perdre, et je crois que ça [se propage] parmi le groupe. »

Olivier Tremblay est journaliste attitré à la couverture de l'Impact pour MLSsoccer.com

Topics: