MLS ou Ligue des champions ? L'Impact croit pouvoir négocier les deux

MONTRÉAL – L’an 2009 a été magique pour l’Impact de Montréal.

Le 25 février 2009, l’Impact a vaincu Santos Laguna 2-0 devant 55 571 spectateurs au Stade olympique. Même si Santos a finalement gagné la série 5-4 pour atteindre la demi-finale de la Ligue des champions de la CONCACAF 2008-2009, les partisans montréalais ont encore un faible pour cette nuit emballante et inédite.

La victoire en Championnat canadien Amway 2013 rend possible le retour d’une telle expérience. Pour les partisans, il s’agit de revivre de telles émotions une nouvelle fois, mais la plupart des joueurs sont comme les partisans en 2009 : c’est une expérience inédite, et ils veulent se rendre en quarts de finale pour voir ce qu’il en est.

LIRE : L'Impact affrontera les SJ Earthquakes et un club guatémaltèque en phase de groupes

« Pour beaucoup d’entre nous, la Ligue des champions de la CONCACAF est une nouvelle expérience, même pour ceux qui ont joué la Ligue des champions en Europe, a indiqué Matteo Ferrari en entrevue à MLSsoccer.com la semaine dernière. C’est quelque chose de différent. Nous aimerions bien faire dans les deux compétitions. Si tu me demandes de choisir, je dirais les deux. La qualité de notre équipe ne se limite pas au XI partant. »

Au sein de l’effectif, Collen Warner en sait quelque chose. L’équipe du RSL dont il faisait partie en 2010-2011 est la preuve qu’un parcours en Ligue des champions peut s’harmoniser au calendrier de la MLS : du premier match de la phase de groupes au second match de leur finale, RSL a récolté 29 points sur une possibilité de 39 en saison régulière. Ils ont toutefois baissé pavillon en demi-finale d’association contre le FC Dallas (3-2 au total des buts).

« J’avais l’impression, pendant notre parcours dans ce tournoi avec Salt Lake, qu’on nous mettait beaucoup de pression pour bien y faire, a expliqué Warner en entrevue à MLSsoccer.com. Je crois que ça dépendait de la composition de l’équipe, qui me semble semblable sur les plans de l’effectif et de l’âge à celle que nous avons ici. Je crois que Joey [Saputo] veut que nous réussissions. »

Match des étoiles 2013 : Votez pour Perkins, Ferrari, Bernier, Mapp, Felipe et Di Vaio

2009 a apporté d’autres émotions encore : le 17 octobre, l’Impact a soulevé son troisième championnat de deuxième division après une victoire de 6-3 au total des buts contre les Vancouver Whitecaps en finale de la Première division des USL. Et le club meurt d’envie de revivre les émotions de cette journée.

« Le but que nous avons fixé en début de saison, ce sont les séries, a souligné l’entraîneur-chef Marco Schällibaum. Mais nous voulions aussi la Coupe, et nous l’avons eue. Ça veut aussi dire que nous ferons tout pour avoir de bons résultats en Ligue des champions. Il faut un peu faire tourner l’effectif, ce que nous avons fait jusqu’à aujourd’hui et de façon très positive : tout le monde a joué le jeu, tout le monde a fait de bonnes prestations, et nous allons partir avec cette pensée. Mais l’important, c’est toujours le Championnat. »

Topics: